TÉMOIGNAGES

 

Ados

P.M

En échec scolaire en 3e, ma fille n’avait pas le goût des études. J’ai mis en place du soutien scolaire mais ça ne suffisait pas. Une amie m’a conseillé une coach et, pour ma fille, ce fut la délivrance ! Etre écoutée, être entendue (qui plus est par une spécialiste du domaine scolaire) et être accompagnée lui a permis de prendre conscience de ce qu’elle voulait et de trouver sa voie. Elle est aujourd’hui pleinement épanouie dans sa scolarité post-bac et a même obtenu son bac avec la mention « Bien » ! J’ai une profonde reconnaissance envers Constance pour cela.

 

A.S.H

Au collège, les résultats d’Agathe ne semblaient plus être en adéquation avec ses capacités, et elle n’arrivait plus à s’investir dans sa scolarité. Sur les conseils de son établissement scolaire, Agathe a fini par accepter de rencontrer Constance de Lussac pour travailler la méthodologie. Elle était alors en classe de troisième.

La qualité de la relation qui s’est instantanément établie entre Agathe et « Constance » leur a permis de très rapidement dépasser l’objectif initial, Agathe appelant sa « coach » dès qu’elle en éprouvait le besoin. Sous couvert d’accompagnement scolaire, Agathe a pu ainsi affronter ses angoisses et incertitudes en étant accompagnée par une oreille attentive et neutre à chaque étape déterminante de sa scolarité (décision de passage en classe supérieure, choix de section en fin de seconde et en cours de terminale, changement d’établissement, orientation post bac..).

Par sa disponibilité et son ouverture d’esprit, Constance de Lussac a su proposer à Agathe des solutions innovantes correspondant à son profil atypique et l’aider ainsi que ses parents à les concrétiser et à lui redonner confiance en elle.

Passée aujourd’hui dans le supérieur, Agathe qui aura bientôt 18 ans cherche encore sa voie, mais avec beaucoup plus de sérénité, en sachant qu’elle sait où trouver une oreille attentive quand elle n’ose affronter ses parents…

Fabienne M.

Constance de Lussac est une professionnelle de grande qualité que mon fils a consultée durant son année de 3e. Ainsi, Constance de Lussac l’a accompagné dans le choix de son orientation pour son entrée en seconde grâce à ses connaissances, qu’elle a mis avec succès à son service. Le souhait de Constance de Lussac d’aider mon adolescent rebelle et révolté contre le collège et ses parents, le guider et le conseiller l’a amené à un équilibre aujourd’hui salutaire. Passionné par les sports de montagne et manifestant un besoin d’apprentissage technique, mon fils est aujourd’hui scolarisé dans un lycée des Pyrénées ; métamorphosé me dit -on, ses résultats scolaires sont excellents et son épanouissement est total. Sans la conviction de Constance de Lussac, je pense que je n’aurais jamais eu le courage de le laisser partir à l’autre bout de la France !

Caroline B.

Lors de ma première ES, j’ai du affronter de nombreux problèmes personnels et scolaires. C’est à ce moment là, que mon directeur m’a conseillé de commencer des séances avec un coach scolaire.
J’ai d’abord appris à connaitre mes forces et mes faiblesses pour pouvoir y remédier dans les meilleures conditions. Au fur et à mesure des séances (assez régulières au début, puis plus espacées par la suite), j’ai pu comprendre et accepter qui j’étais grâce aux différents exercices proposés par Constance. J’étais parfois accompagnée de mes parents, lorsque cela était nécessaire, par exemple pour régler un conflit familial.  Je suis en suite partie 1 an aux Etats-Unis et j’ai continué à faire quelques séances par skype, mais j’étais déjà bien mieux dans ma peau. Je pense que le suivi était important. Ensuite, lors de mon orientation en Terminale, j’ai fait un test pour comprendre quel type de profil j’avais, ce qui m’a permis de savoir mes qualités et mes défauts, ainsi que certains traits de mon caractère. C’était très utile. J’ai ensuite passé des concours pour plusieurs écoles de commerce. Aujourd’hui, je continue les séances de temps en temps pour savoir si tout va bien. Faire un bilan régulier est vraiment utile, car cela permet d’avoir un regard sur notre évolution mais aussi de voir tout ce qu’on a accompli !

Jeunes adultes

Julie F

Pour intégrer les grandes écoles j’appréhendais tellement les oraux car je suis réservée. Je ne savais pas quoi dire de moi car je n’avais pas d’expérience extraordinaire. Constance m’a montré que j’étais « riche ». Être filmée est très aidant, c’est horrible la première fois puis on s’améliore rapidement.

Merci à Madame de Lussac,  j’ai intégré l’EDHEC je suis ravie.

 Sophie

J’ai préparé mon entrée aux Arts-Déco avec mes « œuvres » et Constance de Lussac. J’ai mis du sens dans mon travail, Constance m’a fait prendre conscience du chemin que j’avais fait Merci.

H.C.

Je suis ressortie du RDV pleine d’énergie, Constance m’a donné confiance en mes choix, et de la volonté dans la suite de mes recherches. En ce moment je passe des entretiens pour les BTS grâce aux tests que j’ai passés, je peux parler de mes qualités et de mes défauts. Merci.

Marydith L.

Merci. Mon fils,  après une seconde générale à 12 de moyenne s’est orienté vers une première S. Assez rapidement, il a changé de comportement et s’est mis en échec scolaire au point de ne prendre aucune note pendant les cours et de tomber à 8 de moyenne. J’ai rencontré alors un psychologue scolaire avec Christophe et l’effet a été plus que désastreux! Je remercie la direction de Notre Dame du Grandchamp de nous avoir accompagnés en cette période difficile et surtout de nous avoir donné les coordonnées de Constance de Lussac. Il a fallu faire accepter à Christophe cette démarche d’accompagnement après l’échec précédent.
Au premier RDV Constance a pris le temps d’analyser la situation avec Christophe et moi-même puis avec Christophe seul.

Constance a accompagné Christophe pendant quelques semaines (8 à 10 séances), Christophe a basculé dans une attitude positive, et son sourire est rapidement revenu. Constance a aidé Christophe à acquérir des méthodes, réfléchir sur lui même, lui redonner l’envie du travail scolaire et découvrir ses centres d’intérêts pour sa future orientation. Il a pris confiance en lui et a décidé de changer de section et de passer en ES. Pour conforter son choix il a passé un test MBTI. Il a redoublé et a eu un peu plus de 14 de moyenne pendant toute l’année et un peu plus de 16 en terminale.

Il a souhaité faire une classe préparatoire. Dans ses choix il a osé mettre les meilleurs lycées. Il a été pris a son choix numéro 1: le lycée le mieux classé des lycées français!

Je ne saurais jamais assez remercier Constance pour l’évolution de Christophe. Il est heureux dans sa classe prépa, a trouvé sa voie, et quoi qu’il obtienne comme école de commerce il est armé pour confronter des situations délicates.
Merci encore Constance, Christophe vous doit beaucoup!

Juliette.

Si on a tous déjà eu des périodes difficiles, il est également courant de manifester une certaine réticence à recourir à une thérapie.

Pour ma part, si j’en suis venue à accepter que l’on m’aide, c’est que je ne parvenais pas à communiquer avec mes proches, si bien que toute la colère et la peine que je gardais en moi ne faisaient que grandir, prenant tant de place que je m’effaçais peu à peu.

Il n’a pas été évident de franchir le pas, peut être par pudeur, ou tout simplement par peur d’être jugée, ou peur de faire face à une réalité que je ne me sentais pas forcément capable d’affronter… Pour me défiler je me répétais souvent « comment une inconnue, quelqu’un qui ne sait absolument rien de ce que je vis, pourrait m’aider? ». C’est là que je me trompais. Le thérapeute n’est pas là pour trouver des solutions miracles mais pour nous aider à analyser la situation et à en démêler les fils.

Parler m’a permis d’inverser la tendance. Avec le soutient de Mme de Lussac, j’ai pu transformer mes blessures en forces, apprendre à me connaître, apprendre à faire confiance, laisser derrière moi une fierté destructrice pour accepter que parfois, quelque soit notre volonté, parfois il faut savoir laisser quelqu’un porter avec nous notre fardeau pour nous permettre de souffler un peu. Il n’y a ni jugement, ni redevance, c’est simple et naturel. La différence quand on fait une thérapie c’est qu’on est deux, et ne plus me retrouver seule face aux aléas de la vie, et bien ca faisait une sacrée différence.

On croit souvent que cacher ses émotions, porter un masque dissimulant qu’on se délite de l’intérieur est une force. C’est en réalité la promesse d’une grande souffrance. J’ai mis plusieurs mois à le comprendre, et même encore aujourd’hui il m’arrive de me laisser envahir par mes anciennes croyances. Grandir n’est pas quelque chose d’aisé, il faut tomber et se relever, et les blessures sont parfois longues à soigner.

Travailler avec Constance de Lussac m’a beaucoup appris sur moi-même. A travers elle j’ai pu repérer certains comportements que je reproduisais dans diverses situations, en comprendre le fonctionnement et les faire évoluer pour pouvoir retrouver la sérénité.

Parce qu’une certaine personne m’a souvent répété que le plus court chemin pour arriver à soi même passe par l’autre, parce qu’il est absurde de se condamner à souffrir par peur d’oser être soi-même, je sais aujourd’hui qu’en sonnant à cette porte je me donnais une chance d’être plus heureuse.

 

 

 

 

 

Adultes

I.M

La crise de la quarantaine arrivant (accompagnée de l’ombre d’une suppression de poste éventuelle) j’ai du réfléchir à une reconversion professionnelle. J’étais perdue et j’ai trouvé, par l’aide de Mme de Lussac, des pistes qui m’ont permis d’avancer et d’être aujourd’hui pleinement satisfaite de la voie empruntée. C’est une vraie bouffée d’oxygène que d’avoir une coach pour nous inviter à avancer sans danger.

…et ma conclusion personnelle pour vous : Merciiiiiii  !!!!